Archives de catégorie : D’une semaine à l’autre

Je suis bi

Que retiendra la Haute-Marne de cette 13e semaine ? Sans doute l’annonce du re-re-confinement. L’information, aussi redoutée qu’attendue, a éclipsé tout le reste.

Saint-Dizier a ouvert son vaccinodrome. Ceux de Chaumont et Langres arrivent mardi. Le temps s’est comme accéléré. Il y a six mois, le masque sous le nez, nous nous disions : « Tu vas te faire vacciner, toi ? ». Aujourd’hui, le masque SUR le nez, nous nous étonnons : «Tu ne t’es pas encore fait vacciner, toi ? »

Continuer la lecture de Je suis bi

Par ex.

Que retiendra la Haute-Marne de cette 12e semaine ? Pour le plumitif laborieux astreint à chronique, ce sera l’annonce des vaccinodromes haut-marnais : celui de Saint-Dizier (JHM du 25 mars) et celui de Chaumont (JHM du 27 mars). L’arrêt des championnats de foot aussi (JHM du 26 mars).

Le masque dans le guidon, on ne voit même plus que la pandémie a tout chamboulé, dans toutes nos vies. Sauf peut-être dans la vie et l’ambition des politiques ou de ceux qui se croient tels. Souvenez-vous ; il advint ici même qu’une plume irrévérencieuse se gausse du rififi constaté entre membres de l’ancienne équipe municipale de Saint-Dizier. Du pipi de chat comparé avec la trame qui s’ourdit à Chaumont, vous l’allez voir.

Continuer la lecture de Par ex.

Les épaules des grand-mères

Que retiendra la Haute-Marne de cette 11e semaine ? Peut-être l’annonce de la livraison imminente de plus de 30 000 doses de vaccins (JHM du 20 mars). On notera avec malice que l’autorité précise que ce sont des Pfizer. Pour les suspicieux, au cas où…

Deux pages plus loin, une consœur qui a des lettres évoquait en ces termes les douze derniers mois du Conseil départemental : «Annus horribilis». Pourquoi tant de “n” s’étonne un lecteur vétilleux qui soupçonne une crise hémorroïdaire au sein de la docte assemblée. Nenni ! Il s’agit bien d’une expression latine que l’on peu traduire hâtivement par : on en a plein le…

Continuer la lecture de Les épaules des grand-mères

La chaîne des pourquoi

Que retiendra la Haute-Marne de cette 8e semaine ? Qu’il ne fait point bon vieillir de part et d’autre des rives du cours haut de la rivière Marne. Le témoignage du couple de Rolampontais âgés qui ne parvient pas à se faire vacciner est édifiant (JHM de jeudi 25 p. 14). Chaque jour, des Haut-Marnais appellent au Journal pour témoigner de leur impuissance à prendre le fameux rendez-vous. Parfois aussi en termes peu amènes pour nous reprocher de publier de « faux articles » sur de faux vaccins, ou de publier de faux numéros de téléphone.

Continuer la lecture de La chaîne des pourquoi

Ça gaze ?

Que retiendra la Haute-Marne de cette 7e semaine ? Que le meilleur, ici, rudoie le pire. En septembre dernier, votre serviteur commettait un article dédié à une fillette cruellement atteinte par une maladie rare. On pouvait y lire une phrase prémonitoire : « avec les Haut-Marnais, tout est possible ; surtout le meilleur ». Des personnes, des associations, des entreprises, des clubs services ont parfaitement ressenti l’émotion alors transcrite par le plumitif laborieux astreint à chronique. Bref, aujourd’hui, grâce à vous, la fameuse voiture adaptée qui permettra de transporter Lexane vers ses soins est commandée. Je vous en sais infiniment gré. Imprimés, les mots ont pesé leur poids d’humanité. Nous nous sommes compris.

Continuer la lecture de Ça gaze ?

Par grand froid, ça réchauffe

Que retiendra la Haute-Marne de cette 4e semaine de l’année ? Qu’il a fait froid ? Même pas.

Nos âmes ont froid. Le thermomètre du moral a chu sous le seuil d’alerte. Notre époque s’avère à ce point troublée que de bien mauvaises langues ont évoqué abusivement le retour de la grippe aviaire en Haute-Marne. Rétablissons la vérité ; les poulets sont accusés à tort. C’est l’école de gendarmerie de Chaumont qui touchée par le virus, a développé un foyer de contamination. (JHM de mercredi 27 p. 2).

Continuer la lecture de Par grand froid, ça réchauffe

Ça remonte

Que retiendra la Haute-Marne de cette 3e semaine de l’année ? Que le niveau du taux d’incidence inspire celui de la Marne ? Les deux remontent. On peut s’amuser des fariboles de notre courbe : le trait n’est qu’une interprétation géométrique politiquement correcte des amples mouvements d’épaules de la Grande faucheuse : déjà 352 silhouettes qui s’estompent au fil de la noire cohorte des disparus emportés par la pandémie en Haute-Marne (JHM de mercredi 20 p. 3). N’imaginez pas que tous étaient pensionnaires d’un Ehpad. Ce serait rassurant de le croire ? Las…

Continuer la lecture de Ça remonte

Invariant

Que retiendra la Haute-Marne de cette deuxième semaine ? Que le vaccin a commencé à être administré dans les Ehpad. Puis aux soignants de plus de 50 ans. On renoue ici une fois encore avec le même registre : LE virus. Mais doit-on encore user du “LE” tant il s’avère singulier, car pluriel, ce virus. A priori, il semblerait que le prolifique démiurge du chaos soit chinois. Plus tard fut identifié un variant anglais ; un autre, sud-africain a suivi. La semaine dernière, un japonais est apparu.

Continuer la lecture de Invariant

Rester positifs… et négatifs

Que retiendra la Haute-Marne de cette liminaire semaine de l’année ? Peut-être que ce sera celle de la première vaccination sur notre territoire ? Pas sûr. Les avis sont partagés. Dans le JHM de samedi p.11, on pouvait lire que 111 résidents sur 133 de l’Ehpad de la Trincassaye sont positifs. Une vingtaine d’autres sont déjà morts, qui ne donneront donc jamais leur avis sur le vaccin.

Continuer la lecture de Rester positifs… et négatifs