Déjà/encore

Que retiendra la Haute-Marne de cette 17e semaine ? Probablement le calendrier du déconfinement, dont les heureuses perspectives estompent la cruelle désillusion du volley haut-marnais. Si vous voulez sourire sous le masque, intéressez-vous aux élections départementales. Tandis que le monde associatif se meurt de la pénurie de bénévoles, le monde politique, lui, génère pléthore de candidats. Il est sans doute plus gratifiant de convoiter une parcelle de pouvoir que de donner dans l’aide aux devoirs ou les Restos du Cœur.

Continuer la lecture de Déjà/encore

Yes we Cannes

Que retiendra la Haute-Marne de cette 16e semaine ? Probablement le parcours exceptionnel du club de volley haut-marnais qui trouvera sa conclusion ce soir contre Cannes à Cannes, en finale du championnat de France. Votre plumitif laborieux astreint à chronique laisse à l’exégète Laurent Genin le soin d’évoquer l’aspect sportif dans la rubrique dédiée. Comme d’habitude, m’intéresse ici davantage “le reste”.

Continuer la lecture de Yes we Cannes

Un long fleuve tranquille

Que retiendra la Haute-Marne de cette 15e semaine de l’année ? Les chiffres officiels – las, provisoires – des victimes du Covid ont été communiqués pour la France (JHM du 16 avril). Plumitif laborieux, et pire encore en calcul, j’ai donc établi à près de 260 le nombre de morts directement imputables au virus en Haute-Marne, omettant pudiquement dans les termes de mon équation la moyenne d’âge de notre population. Bref, pour le moment, au minimum 260 « de trop ». Des voisins, des amis, des parents. Imaginez une catastrophe climatique, chimique, aérienne, nucléaire qui fasse autant de victimes d’un coup en Haute-Marne. Non, n’imaginez pas. Le réel s’avère déjà bien assez affligeant. Cette estimation macabre vient nous rappeler que la vie est rarement un long fleuve tranquille.

Continuer la lecture de Un long fleuve tranquille

Tourisme sanitaire

Que retiendra la Haute-Marne de cette 14e semaine ? Pour votre plumitif laborieux astreint à chronique, ce sera très égoïstement l’enterrement de mon ami Alain. Il avait formé, soudé, toute une bande. Son trou dans l’eau ne se refermera pas. Alain avait deux effets sur ceux qui l’approchaient : il les rendait meilleurs et il les faisait rire. La mort d’un ami n’a qu’une vertu, une seule : elle permet de relativiser tout le reste.

Continuer la lecture de Tourisme sanitaire

Je suis bi

Que retiendra la Haute-Marne de cette 13e semaine ? Sans doute l’annonce du re-re-confinement. L’information, aussi redoutée qu’attendue, a éclipsé tout le reste.

Saint-Dizier a ouvert son vaccinodrome. Ceux de Chaumont et Langres arrivent mardi. Le temps s’est comme accéléré. Il y a six mois, le masque sous le nez, nous nous disions : « Tu vas te faire vacciner, toi ? ». Aujourd’hui, le masque SUR le nez, nous nous étonnons : «Tu ne t’es pas encore fait vacciner, toi ? »

Continuer la lecture de Je suis bi

Par ex.

Que retiendra la Haute-Marne de cette 12e semaine ? Pour le plumitif laborieux astreint à chronique, ce sera l’annonce des vaccinodromes haut-marnais : celui de Saint-Dizier (JHM du 25 mars) et celui de Chaumont (JHM du 27 mars). L’arrêt des championnats de foot aussi (JHM du 26 mars).

Le masque dans le guidon, on ne voit même plus que la pandémie a tout chamboulé, dans toutes nos vies. Sauf peut-être dans la vie et l’ambition des politiques ou de ceux qui se croient tels. Souvenez-vous ; il advint ici même qu’une plume irrévérencieuse se gausse du rififi constaté entre membres de l’ancienne équipe municipale de Saint-Dizier. Du pipi de chat comparé avec la trame qui s’ourdit à Chaumont, vous l’allez voir.

Continuer la lecture de Par ex.

Les épaules des grand-mères

Que retiendra la Haute-Marne de cette 11e semaine ? Peut-être l’annonce de la livraison imminente de plus de 30 000 doses de vaccins (JHM du 20 mars). On notera avec malice que l’autorité précise que ce sont des Pfizer. Pour les suspicieux, au cas où…

Deux pages plus loin, une consœur qui a des lettres évoquait en ces termes les douze derniers mois du Conseil départemental : «Annus horribilis». Pourquoi tant de “n” s’étonne un lecteur vétilleux qui soupçonne une crise hémorroïdaire au sein de la docte assemblée. Nenni ! Il s’agit bien d’une expression latine que l’on peu traduire hâtivement par : on en a plein le…

Continuer la lecture de Les épaules des grand-mères

Chat alors !

Que retiendra la Haute-Marne de cette 9e semaine de l’année ? Que l’époque demeure compliquée, stressante. L’épuisement, la peur, l’incompréhension ne favorisent pas la sérénité. On n’évoquera pas ici les soignants haut-marnais qui refusent de se faire vacciner. C’est leur droit. Pour faire plus léger, intéressons-nous au chat coincé dans un arbre à Chaumont (JHM du 6 mars p.3). L’article est à mourir de rire. La dame commence par déclarer que l’échelle des pompiers était trop courte ! Si, si, c’est entre guillemets. Entre nous, pourvu qu’il n’y ait pas le feu dans une tour…

Continuer la lecture de Chat alors !

La chaîne des pourquoi

Que retiendra la Haute-Marne de cette 8e semaine ? Qu’il ne fait point bon vieillir de part et d’autre des rives du cours haut de la rivière Marne. Le témoignage du couple de Rolampontais âgés qui ne parvient pas à se faire vacciner est édifiant (JHM de jeudi 25 p. 14). Chaque jour, des Haut-Marnais appellent au Journal pour témoigner de leur impuissance à prendre le fameux rendez-vous. Parfois aussi en termes peu amènes pour nous reprocher de publier de « faux articles » sur de faux vaccins, ou de publier de faux numéros de téléphone.

Continuer la lecture de La chaîne des pourquoi