Vous écrivez bien

Que retiendra la Haute-Marne de cette 32e semaine de l’année ? Vraisemblablement pas la même chose que votre serviteur, puisque “l’anecdote” sélectionnée pour vous ici me concerne un tantinet. Jamais, depuis toutes ces années, infime espace-temps qui nous voit nous fréquenter ici chaque dimanche, aucun article, parmi des milliers commis par votre plumitif laborieux astreint à chronique, n’a suscité spontanément autant de réactions que ce portrait du Dr Jalloul. JAMAIS ! (JHM de mercredi 11 p. 10). En soi, le phénomène interpelle.

Mais davantage encore que la quantité inusitée de vos messages, je retiens la qualité et surtout la positivité. Cette fois, pas de mail anonyme pour dénoncer les agissements du voisin, les malversations supposées de l’élu, la crotte de chien sur le trottoir etc.

Rien de ce qui nourrit au quotidien la vindicte des médiocres. Nenni. Que des compliments, que des remerciements pour cet homme qui ne demandait rien d’autre que de piloter des avions… Que vous avez du talent, lorsque la bienveillance vous gagne !

Je prends donc la liberté de publier ici – parmi d’autres – le message émouvant de Véronique Freyburger-Hiver, de Torcenay. Je n’ai pas l’honneur de la connaître. Et j’ai bien peur que les yeux du Dr Jalloul ne rougissent à nouveau.

« J’ai lu avec attention et émotion le vibrant hommage que vous avez écrit sur le Dr Jalloul, authentique héros, et je vous en remercie du fond du cœur d’avoir sorti de l’ombre cet homme, en parlant de lui dans la presse.

Ce Docteur rempli de tant d’humilité, d’abnégation et d’opiniâtreté, qui par une nuit du 31 décembre 2018-2019, (heure où tout le monde est en fête), a sauvé de la Grande Faucheuse notre petit-fils Jim, après décompensation d’une bronchiolite aiguë et surinfection pulmonaire, parce qu’il est intervenu au plus vite malgré une nuit de nouvel an !

Sans lui, Jim ne serait plus là, on lui doit tout… C’est un Grand Homme !

Aujourd’hui, Jim a ans et 1/2, est un enfant qui croque la vie, toujours dans l’action, à vivre dans l’urgence et précieusement chaque instant, le sourire constamment aux lèvres, à vouloir soulever des montagnes et regarder les étoiles (comme s’il y voyait son ange gardien).

Je conserverai précieusement votre article qui lui sera donné lorsqu’il sera un peu plus grand afin qu’il sache qu’il doit sa vie à un homme, un pédiatre, Dr Jalloul, voué à la vie des autres.

MERCI MERCI à lui, MERCI à vous de l’avoir mis dans la lumière… Mamoune de Jim ».

Dominique Piot & Mamoune de Jim

JHM du 14 août 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *