Tous les articles par dompiot

Ce que Dompiot peut faire pour vous

Dompiot, ma micro-entreprise, vous propose ses services : je crée du “contenu” pour les particuliers ou les entreprises. Par “contenu”, entendez du texte, des photos ou des vidéos adaptés dans la forme et le fond à vos supports : du portrait intimiste au flyer imprimé en milliers d’exemplaires ; du journal d’entreprise au site web, etc.

J’ai acquis au fil des ans quelque expérience dans le monde de l’édition ou de l’industrie. Je dispose de matériel professionnel et plus encore de la maîtrise de celui-ci…

Besoin de conseils ? Vous avez des projets ? Vous cherchez une petite main experte pour réaliser tout cela aux petits oignons ? Contactez-moi : 06 33 71 01 24 – contact@dompiot.fr

Petite voix

Que retiendra la Haute-Marne de cette 43e semaine ? Peut-être que tout ce qui motive un homme – une femme – dans sa vie ne relève pas automatiquement de l’argent ou du sexe. Je vous laisse remettre ces deux propositions dans l’ordre qui vous agrée. Je songe là à Frédéric Deprun. Comme votre plumitif laborieux astreint à chronique, il est né à Saint-Dizier. Pour le reste, nos trajectoires respectives divergent : lui a fait fortune, à force de travail et d’intelligence.

Continuer la lecture de Petite voix

Nombre d’or

Que retiendra la Haute-Marne de cette 41e semaine ?

Que dans le cadre d’une année à champignons, le blob, qui n’en est pas un, intéresse de plus en plus les médias (JHM de jeudi 14 p. 3). Durant quelques instants confus, j’ai naïvement cru qu’il s’agissait d’un article sur les sénateurs ; la veille, on avait eu droit aux vingt premières années de mandat de Charles Guené. Il a de la mémoire. Il se déplace. Il est capable de s’endormir lorsque les conditions ne lui sont pas favora… Non, soyez sérieux un instant : là, je vous parle du blob.

Continuer la lecture de Nombre d’or

Homme à lunettes

Que retiendra la Haute-Marne de cette 37e semaine ? Sans doute pas la boutade du nouveau commandant de l’École de gendarmerie (JHM du 14 septembre p. 14) à son arrivée en Haute-Marne : « J’ai troqué mes Ray-Ban pour des bottes en caoutchouc ». L’édifiante saillie résumait en dix mots l’inextricable tourment de notre territoire.

Pas seulement parce que le même jour, un soleil radieux caressait de part et d’autre les rives du cours haut de la rivière Marne tandis que des trombes d’eaux cataclysmiques inondaient le sud… Plus sûrement pour nous convaincre enfin que notre département ne souffre pas d’un manque d’attractivité mais de notoriété. J’emprunte la formule à un observateur lettré épris de précision.

Continuer la lecture de Homme à lunettes