Tourisme sanitaire

Que retiendra la Haute-Marne de cette 14e semaine ? Pour votre plumitif laborieux astreint à chronique, ce sera très égoïstement l’enterrement de mon ami Alain. Il avait formé, soudé, toute une bande. Son trou dans l’eau ne se refermera pas. Alain avait deux effets sur ceux qui l’approchaient : il les rendait meilleurs et il les faisait rire. La mort d’un ami n’a qu’une vertu, une seule : elle permet de relativiser tout le reste.

Tout le reste : ces vaccins qu’on attend toujours ; ou encore la prestation – comment dire ? – déconcertante des élus de l’agglo de Chaumont. On a les élus que l’on mérite. Ils préfèrent régler de vieux comptes, entre eux, plutôt que d’affronter le présent afin de préparer l’avenir. Ils illustrent piteusement la vieille guéguerre ville-campagne. Pendant ce temps-là, le monde avance. Je rappelle qu’il y a des élections dans quelques semaines. Ceux qui viennent de régler des comptes devront bientôt en rendre. Ils tiennent les manettes depuis des lustres. Les finances du territoire s’avèrent catastrophiques. Ils devaient décider ? Ils ont procrastiné.

Un autre exemple ?

Cette semaine, un médecin chaumontais, l’excellent Dr Thévenot, nous rappelle

qu’en Haute-Marne, 15 % de la population n’a plus de médecin généraliste “normal”. Qu’ont-ils fait pour nous éviter cela, depuis des années, ces élus qui s’accrochent à leur strapontin comme Harpagon à sa cassette ?

« Résidant à Chaumont, je ne suis toujours pas vacciné ». Cela figure (de style) quelque part entre la tautologie et le truisme. On m’a cité le cas de Haut-Marnais du centre qui se sont résignés à se rendre à Neufchâteau ou Bar-sur-Aube. Avec succès. Doctolib m’indique depuis une semaine que, puisque Chaumontais, c’est à Langres qu’il me faudra me rendre. Si, si… Les sudistes pourraient transformer cela en tourisme sanitaire : « Venez visiter nos remparts et vous faire piquer ».

Je ne suis pas bon. Cela n’est pas drôle. Alain me manque déjà.

JHM du 11 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *