Le laser, C’est Vraiment Bien

Que retiendra la Haute-Marne de cette 9e semaine de l’année ? Éventuellement l’entrée du CVB-52 Haute-Marne dans le club très sélect des huit meilleurs clubs de volley européens ? (en toute modestie, je rappelle que j’allais déjà les voir lorsqu’ils évoluaient en régionale ; on ne doit plus être très nombreux…) Et pourtant, le papier le plus important jamais commis par votre serviteur, plumitif laborieux astreint à chronique, est passé cette semaine totalement inaperçu. Pas même une petite allusion en Une. Et bien sûr aucune réaction de qui que ce soit. Le journalisme rend humble.

Dans les colonnes du JHM de mardi, le lecteur distrait pourra consulter un article d’une réelle importance pour l’avenir du nord Haute-Marne, mais aussi de celui des l’ensemble des pays du monde qui produisent des déchets nucléaires. Rien que cela. Si, si…

Le Pr Gérard Mourou, Prix Nobel de Physique (pas un opposant avec des fleurs dans la tignasse et des lunettes de plongée pour les gaz) a expliqué devant des personnalités scientifiques et politiques et des parlementaires (au hasard : Bruno Sido) qu’il proposait une solution pour traiter les déchets nucléaires : utiliser les lasers à très haute intensité pour parvenir à la transmutation tant attendue, dite Graal de Bure. Je vous passe les détails où s’invitent les neutrons casseurs de noyaux. Ce qui compte, et que nul n’évoque sur les ronds-points ou dans les débats, c’est qu’il semble donc possible de réduire le volume des déchets d’un facteur 1000. On ramènerait aussi la durée de vie desdites saloperies de plusieurs centaines de milliers d’années à 300 ans». Ça n’est pas qu’un détail. Pour 300 ans, cela vaut le coup de poursuivre Bure. Ça reste utile, le temps que les colis refroidissent. Dans trois siècles, on saura encore où est le trou. Et si pendant 300 ans notre Haute-Marne continue de toucher 30 millions d’euros pas an, ça n’est pas plus mal. Il faut juste s’assurer maintenant qu’on pourra aller les rechercher, les colis, le jour où les neutrons seront prêts. C’est la réversibilité. Ça existe déjà pour certaines vestes.

JHM du 3 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *