La retraite à géométrie variable

Que retiendra la Haute-Marne de cette 3e semaine ? Votre plumitif laborieux astreint à chronique commettait ici, voilà trois semaines, un truisme en évoquant de substantielles différences entre le nord et le sud de la Haute-Marne. Depuis, six listes se sont déclarées à Saint-Dizier et une seule à Chaumont.

À Saint-Dizier, l’ancienne liste de François Cornut-Gentille a explosé en trois parties inégales. À Chaumont, on observe l’exact inverse : la rouée Christine Guillemy couche aujourd’hui sur sa liste des noms qui figuraient sur une liste concurrente la dernière fois ! À Langres, c’est encore autre chose : les gens en vue ont tiré à boulets rouges durant tout le mandat sur Sophie Delong sans songer une seconde que la ville est ceinturée de remparts qui, eux aussi, encaissent fort bien les boulets.

Le JHM publie régulièrement une page où figurent ceux qui y retournent… ou pas. Regardez bien l’âge de ceux qui quémandent vos suffrages. C’est comme si la notion d’âge pivot, pour les maires, relevait de la vue de l’esprit. Il se trouve en France des tas de gens pour battre le pavé afin de nous convaincre depuis des semaines qu’à 65 ans, on est bien trop fatigué pour travailler et qui vont voter comme un seul homme pour un junior de 70 ans. Et après vous viendrez vous plaindre !

Les petites phrases rivalisent avec les croche-pieds. À Doulaincourt, par exemple, deux adjoints au maire en place n’ont pas eu le droit d’assister à une inauguration officielle organisée par son rival. J’ai lu (JHM de samedi p. 7) combien, à Saint-Dizier, Jean-Michel Feuillet appréciait Philippe Bossois. À Chaumont, je prends le pari que Christine Guillemy ne partira pas en vacances avec Cyril de Rouvre (JHM de ce dimanche p. 13). À Langres, cela fait tellement longtemps que la mésentente cordiale sert de décor au bal des faux-culs. Parce qu’à l’intérieur des remparts, ce qui va être déterminant, ce n’est pas qui ont veut pour maire, avec quel programme, mais qui on ne veut surtout pas…

JHM du 19 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *