Goupil

Que retiendra la Haute-Marne de cette 22e semaine de l’année ? Vraisemblablement pas l’attribution du Prix du meilleur jeune économiste à Xavier Jaravel. A priori, aucun rapport avec les Haut-Marnais. A priori…

Malin comme un renard, le brillant lauréat vient de démontrer, données à l’appui, deux petites choses qui, elles, nous concernent :

1) Les robots développent l’emploi

2) Les inégalités brident l’innovation.

Il se trouve que ces dernières semaines, la rubrique éco du JHM a consacré plusieurs articles à des entreprises de notre territoire retenues par le Plan de relance du Gouvernement. De Langres à Montier en passant par Nogent…

Il s’agit de financer des projets d’investissements très souvent synonymes de robotisation. Chaque fois, depuis toujours, des bonnes âmes s’en émeuvent sur le ton « encore des emplois supprimés ». Ces emplois supprimés, particulièrement ingrats, s’avèrent moins nombreux in fine que les emplois créés. Gardez-cela en tête, mardi, lorsque je vous parlerai de Gillet Group (Nogent, encore…).

Le deuxième point est tout aussi intéressant : plus une société est inégalitaire, moins elle innove. Ce serait judicieux qu’on innove davantage…

A propos d’entreprises, je fréquente le chef de l’une d’entre elles. Les soucis l’accaparent toute la journée. Il est parvenu à maintenir le bateau à flot malgré le confinement, à préserver l’emploi… Savez-vous comment il respire, pour tenir ? Chaque soir, il s’en va seul par les chemins. Il se retourne, s’assure qu’il est seul. Il se cache derrière un vieux tronc d’arbre et il attend. Il attend que la fratrie des renardeaux sorte le bout du museau. Alors, malin comme il est, il distribue des croquettes. Le boss et les renardeaux se sont apprivoisés mutuellement. Cela me rappelle le Petit Prince, divinement écrit par un aviateur cher à Saint-Dizier.

JHM du 6 juin 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *