Discrimination

Que retiendra la Haute-Marne de cette 47e semaine ? Que la maudite courbe quotidienne du taux d’incidence renoue enfin avec les observations de Newton : elle retombe. Déjà, les premiers signes d’une rassurante normalité nous parviennent comme une promesse incrédule.

Une fin d’année normale qui se respecte ne s’imagine pas sans le retour des voyantes dans les colonnes du JHM. Je salue ici Josie Médium, présente plusieurs fois en une du JHM cette semaine, qui précise – signe des temps – qu’elle travaille comme vous et moi : en visio.

Au hasard des pages savoureuses qui inspirent quotidiennement cette fastidieuse chronique, j’ai noté que les chasseurs pouvaient chasser, mais que les pêcheurs ne pouvaient toujours pas pêcher. Personnellement plutôt pêcheur, mais bien davantage devant l’Éternel qu’au bord des flots joyeux du cours haut de la rivière Marne, je m’interroge sur la pertinence de cette discrimination.

Autre discrimination, celle qui nous a fait applaudir les soignants des hôpitaux lors du confinement Acte 1 alors que personne ne brandit sa crécelle pour le personnel des Ehpad haut-marnais, particulièrement tourmenté par le bras jamais las de la Grande Faucheuse dans cet Acte 2.

Troisième discrimination, celle des petits commerces et restaurateurs ; ils prennent des claques tandis que les clics mettent en surchauffe les serveurs d’Amazon. Dans quelques jours, ils pourront rouvrir. Patientez. Ainsi, c’est la Haute-Marne que vous préserverez. Le black friday ne saurait être une journée noire supplémentaire pour eux.

Terminons sur une note pleine de sagesse et d’optimisme. Invité à nous confier ce qui est essentiel pour lui, l’excellent Serge Borne a tout compris (JHM du 17 novembre p. 4) : « respirer le bon air, à pleins poumons. L’air frais du matin ». Sans masque. Sans fusil de chasse comme alibi. Sans chevreuil à descendre. Juste ça : respirer-inspirer. Vraiment. S’enivrer de l’air vivifiant de la Haute-Marne à l’aube d’un jour sans cache-sourire. On y croit.

JHM du 22 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *