Chat alors !

Que retiendra la Haute-Marne de cette 9e semaine de l’année ? Que l’époque demeure compliquée, stressante. L’épuisement, la peur, l’incompréhension ne favorisent pas la sérénité. On n’évoquera pas ici les soignants haut-marnais qui refusent de se faire vacciner. C’est leur droit. Pour faire plus léger, intéressons-nous au chat coincé dans un arbre à Chaumont (JHM du 6 mars p.3). L’article est à mourir de rire. La dame commence par déclarer que l’échelle des pompiers était trop courte ! Si, si, c’est entre guillemets. Entre nous, pourvu qu’il n’y ait pas le feu dans une tour…

Ensuite la dame explique que des agents des espaces verts sont venus, mais qu’ils ne pouvaient rien faire « car l’animal n’est pas sur un arbre du domaine de la commune ». Là, on s’esbaudit. On frémit aussi : en déclinant cette incroyable logique au genre humain, on aboutit immanquablement à la très confortable non-ingérence. À une autre époque, on nommait cela la non-assistance. Mais on n’avait alors par peur de tout.

Un plumitif devrait se méfier d’un chat qui grimpe aux branches : sur son arbre perché, le greffier nous dit beaucoup de choses sur ce que nous sommes en train de devenir.

Je continue ? Cela se passe aussi en Haute-Marne : des jeunes mangeaient un kebab, à l’extérieur. Incroyable délit ! Un riverain les a filmés ; pour accumuler des preuves, sans doute.

Vous avez essayé, vous, de manger un kebab avec un masque ?

On en revient au vaccin. Il nous manque. Mais je ne songe pas forcément ici à celui contre le coronavirus…

JHM du 7 mars 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *