Ça bave

Que retiendra la Haute-Marne de cette 10e semaine de l’année ? Qu’on en bave, encore et toujours. On en bave depuis un an. Depuis vendredi, c’est aux scolaires d’en baver, dans le tube qui récolte leur salive à fins d’analyse.

Les obligations du métier de plumitif laborieux astreint à tester en votre nom les richesses du terroir local m’ont fait saliver, cette semaine : j’ai goûté une raclette des bords de Marne confectionnée par des fermiers haut-marnais avec du lait entier bio, de foin, de vaches nées ici, qui paissent ici. Une tuerie ! Pas l’abattoir qui se profile, mais la raclette.

Au rayon des bonnes nouvelles pêchées dans les colonnes du JHM, j’ai repéré aussi pour vous ce trentenaire qui travaillait et vivait à la Capitale ; il a choisi de revenir en Haute-Marne. Il semble bien qu’il ne soit pas le seul (JHM du 11 mars p. 11). Les démarches immobilières de Parisiens pour des maisons du Grand Est ont augmenté de plus de 20 % en un an.

Un an, c’est ce qui nous sépare du choc du premier confinement. Durant ces douze mois inattendus, avez-vous, vous aussi, modifié des réglages dans votre vie ? Cela m’intéresse…

JHM du 17 mars 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *