Trop c’est trop

Que retiendra la Haute-Marne de cette 33e semaine de l’année ? Sur notre territoire, à la mi-août, entre la fête des moissons et les Amis de Buxières, à part les travaux de voirie… J’ai donc tout loisir d’évoquer ici l’abondant courrier qui parvient à l’adresse mail indiquée en contreseing de cet articulet.

Non seulement l’auteur de celui-ci se confesse ici “plumitif laborieux” suffisamment régulièrement pour qu’on le croie sur parole, mais en plus, il faut qu’il se fourvoie dans l’erreur. La semaine dernière, j’évoquais l’engagement de supplétifs russes de l’armée du Reich en leur mettant sur le dos le massacre de Suxy. Faux. Archifaux : Il s’agissait bien d’Allemands. Un mail de Robert Fourot, fils d’une des victimes, me permet de rétablir ici la vérité historique. Heureusement, le Journal n’a pas attendu ces lignes pleines de contrition (JHM de mardi 13 p. 3).

Un autre mail, reçu de militants antinucléaires et sans doute envoyé en nombre (le mail, pas les militants), m’interpellait par sa formulation : « Trop de cancers à Soulaines ». On devine bien ce qu’il faut saisir par là. On est d’ici. On sait ce qui est stocké à Soulaines ; on connaît l’engagement des opposants.

Mais la phrase sortie de son contexte ouvre à l’esprit chipoteur des horizons insoupçonnés. S’il y en a trop à Soulaines, des cancers, ce “trop” nous invite à entendre qu’il y a une bonne moyenne quelque part, comme un surréaliste bon nombre de cancers ailleurs. Poussons la sinistre plaisanterie : on peut aller jusqu’à imaginer qu’en certains autres lieux, il n’y en a pas assez, pour répondre en écho à ce “trop”, afin de rétablir la moyenne.

Il n’y a pas trop de cancers à Soulaines. Il y a trop de cancers partout. Un cancer, à Soulaines, Saint-Dizier, Langres ou Tombouctou, c’est déjà un trop qui tend vers plus l’infini.

La Bête*, le clip en ligne de Manon Darras sur le cancer, frôle les 10 000 vues. Encore un effort.

d.piot@jhm.fr

* Sur YouTube, tapez “manon darras clip” dans le champ Recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *