Le rêve des autres

Que retiendra la Haute-Marne de cette 14e semaine de l’année ? Sept jours un peu mous. Aussi évoquerais-je ici la conférence qu’Érik Decamp a donnée vendredi soir à Nogent. L’homme est alpiniste. Il tire de ses multiples expériences au plus haut niveau des enseignements qu’il laisse deviner à ses hôtes. Je cite, en bref parce que là n’est pas le propos de cet articulet : « Il faut être curieux du rêve des autres […] le sommet n’est qu’un point de passage […] il faut du temps pour bien accomplir les choses […] pour monter jusqu’en haut, il faut savoir redescendre plusieurs fois […] quel est le prix de la réussite (l’amputation d’un membre gelé ?) […] il faut savoir renoncer […] le premier de cordée n’est rien sans le deuxième », etc. Jubilatoire. Jouissif.

Mais on était combien à en profiter ? 20 ? 25 ? Allez, je pousse à 30 comme un chiffre de la CGT après une manif. En sortant, certes toujours aussi laborieux dans le genre plumitif , j’étais, grâce à lui, un tout petit peu meilleur ailleurs.

Une semaine plus tôt, à la MJC de Chaumont cette fois, deux conférenciers sont venus parler de choses aussi passionnantes : les stéréotypes qui nous polluent l’existence et ce qui définit l’humain. Peu importe, en fait. Ce qui compte ici est la formidable richesse de leurs propos, leur humour, la profondeur de leur pensée et leur gourmandise à partager leurs connaissances. Là on était… 15 selon la police. 20 selon les organisateurs.

Une institution, une association pourraient-elles un jour faire (re)venir de telles pointures, dans ces domaines ou d’autres, et communiquer efficacement afin que des dizaines, des centaines de Haut-Marnais puissent venir GRATUITEMENT bénéficier de ces moments de grâce ? Et pas n’importe lesquels d’entre nous. Ceux qui se croient le plus éloignés de la culture, et parmi eux les jeunes.

Je rêve, je sais. J’avais évoqué ici une fois l’hypothèse selon laquelle une institution affréterait un bus pour que des jeunes du Vert-Bois viennent assister gratuitement à un match du CVB. Après tout, le CVB, il est 52, non ? Vaine suggestion naturellement.

Et vous, quels sont vos rêves ?

Pour sourire : une association chaumontaise plus que cinquantenaire aux membres honorablement connus demande à la mairie quelques chaises et des tables pour organiser son assemblée générale. Fastoche : il faut juste remplir un document… de 16 pages !

Enfin, on ne saurait renouer avec les défauts identifiés de cet articulet sans une info optimiste et valorisante. À Nogent, les inscriptions sont ouvertes pour la prochaine rentrée de l’UTT. 50 places sont proposées. Il y a déjà 500 candidats. Alors ? Personne ne veut venir ici ?

JHM du 7 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *