Et

Que retiendra la Haute-Marne de cette 35e semaine ? Assurément pas que l’association progrès du management (APM-52) m’a convié à ses travaux mensuels, jeudi à Colombey. L’expert y exposait sa conception de tout ce qui favorise l’envie d’entreprendre. Son outil : l’attitude intérieure positive. Il a par exemple interpellé et parfois déstabilisé ses hôtes haut-marnais en ces termes : « quelle est votre plus grande richesse ? ». Il a attesté que le mot qui constitue une équipe, c’est le “ET”. Il leur a certifié qu’en cultivant leurs points forts, ils généreraient du plaisir et de l’énergie. De la réussite.

Arrivé là dans la lecture de cet articulet insignifiant, ami lecteur, un tantinet sur votre faim, vous interpellez le plumitif laborieux : « d’habitude, vous nous parlez ici de la Haute-Marne, pas de management ».

Justement, il ne s’agit obsessionnellement que de cela : vous parler de la Haute-Marne. Relisez.

Poursuivons dans ce registre territorial : nous connaissons le débat qui entoure le dossier Unitech. L’arrêté préfectoral qui encadre le projet prévoit un débit de la Marne supérieur à 2,5 m³/seconde. Or, cet été, le Bulletin de suivi d’étiage de la Région Grand Est consultable sur le site de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) cite des débits mesurés à 1,91 m³/seconde à Chamouilley, et de 2,07 m³/seconde à Mussey (JHM de samedi p. 5). On est tout de même là, vous en conviendrez, pas très loin de Joinville. Et… ?

JHM du 30 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *