Naturellement

Que retiendra la Haute-Marne de cette 45e semaine ? Sans doute le Parc. Le réel nous oblige à en convenir : les médias nationaux n’ont jamais autant parlé de notre territoire – depuis la mort du Général – qu’hier. Un festival ! Bon, certes, il s’est bien trouvé un confrère distrait pour situer la chose à cheval sur la Côte d’Or et la Haute… Vienne. Passons.

Non, ne passons pas, justement. Cette bourde illustre parfaitement notre problématique. Il ne s’est rien trouvé, depuis le 9 novembre 1970, pour expliquer au reste du monde ce qu’est la Haute-Marne et où elle se situe. Le Parc tombe à point pour pallier cette lacune. Si vous entendez « Parc national des Calanques », vous pensez Marseille. Alors un jour, peut-être…

En attendant, toutes les émissions, tous les articles de cette semaine ont évoqué sur de grandes antennes et au fil de pages honorablement connues bien plus d’images et de textes, sur notre verte contrée, que tout le reste depuis des années. C’est déjà ça de pris.

Le hasard fait se croiser deux événements intéressants en ce novembre prolixe pour nous : le Parc, donc, et Montier, dans quelques jours. Les deux sont directement liés à la Nature, à l’environnement. Il se trouve que ce thème est devenu la préoccupation majeure d’une grande partie du monde – bureau ovale excepté – et notoirement de la jeunesse. Il se passe peut-être en ce moment, pour notre territoire, à long terme, des bouleversements majeurs, positifs, dont nous n’avons pas encore pris la mesure.

À propos de forêts, il n’est nul besoin de se rendre au Parc en ce moment pour profiter des chatoiements de l’automne au moindre rayon de soleil. Dites-vous seulement que des millions de Parisiens ne verront jamais rien de tel. De Troisfontaines à Occey, ce rouge qui tutoie le jaune et jalouse l’ocre nous est offert. C’est différent des murs du métro. Personnellement, j’ai choisi…

JHM du 10 novembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *