Bon sang !

Que retiendra la Haute-Marne de cette 17e semaine de l’année ? Que le CVB se hisse pour la 3e année consécutive en demi-finale du Championnat de France de volley ? On s’est presque habitué à l’excellence. Je sens même poindre de-ci de-là des critiques acerbes sur l’argent qu’avale le volley en Haute-Marne et qui ne va pas ou plus vers les autres disciplines. On appelle cela le syndrome Notre-Dame.

Le CVB est issu de l’ASPTT volley créée jadis par Pépé Jeanmougin. J’ai connu LE Pépé. Il était anarchiste à une époque où s’affichaient ainsi les vrais généreux trop pudiques. Il avait un sacré tempérament, même si “sacré” relève d’un vocabulaire honni pour Pépé dont l’anticléricalisme était la religion. En nous, aux valeurs d’effort et d’honnêteté, Pépé croyait.

Cette semaine, Delphine Descorne-Jeanny est devenue la première présidente de Nogentech. Pour les distaits : Nogentech, c’est un monde d’hommes issus du top des filières de l’aéronautique, de l’automobile et du médical.

Delphine est née en Haute-Marne et y a grandi au sein d’une famille modeste. Vil détail : une note inférieure à 15 y était rédhibitoire. Delphine était, – comment dire sans empourprer ses joues ? – Intelligente et bosseuse. Deux qualités qui, conjuguées avec une bourse, lui ont permis de poursuivre des études brillantes. Le Conseil général de l’époque lui a aussi accordé un prêt d’honneur. Il lui a permis de poursuivre assez haut et assez loin sa formation d’ingénieur.

Dans l’expression «prêt d’honneur», elle avait repéré le deuxième mot. Elle a donc mis un point d’honneur à revenir en Haute-Marne pour y exercer ses talents. Pour rendre à ce département ce qu’il lui avait donné. De nos jours, on peine à le croire.

Delphine a une puissance de travail peu commune ET deux enfants qu’elle élève dans SES valeurs. Valeurs qui se trouvent être aussi celles de ses parents, celles de sa famille, celles de son sang. L’avez-vous deviné ? Delphine est la petite fille du Pépé.

Nogentech est promis à un bel avenir.

JHM du 28 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *